Programmes régionaux

Comme nous l’avons vu dans l’histoire du programme national de prévention du suicide, les régions sont des acteurs majeurs, et dès 1996, c’est grâce à la prise de position des conférences régionales de santé que la prévention du suicide apparaît comme une des dix priorités nationales.

Les Projets Régionaux de Santé (PRS)

Le PRS (projet régional de santé) est prévu par la loi HPST “Hôpital, patients, santé et territoires” du 21 juillet 2009 : « Le projet régional de santé définit les objectifs pluriannuels des actions que mène l’agence régionale de santé (ARS) dans ses domaines de compétences, ainsi que les mesures tendant à les atteindre. »Avec la création des ARS (en 2010 venant remplacer les DRASS (Direction régionale des affaires sanitaires et sociales)  et DDASS (départementale)), le PRS devient l’outil stratégique unifié de la politique régionale de santé, intégrant un ensemble de démarches stratégiques en faveur de la santé, définie dans un sens large englobant tous les champs de compétences de l’ARS : la prévention, les soins hospitaliers et ambulatoires et le médico-social.
Le PRS fait ainsi référence à un modèle de santé pluridimensionnel, porteur de transversalité et d’intersectorialité (recherche de complémentarité au sein et hors ARS, intégration de la santé dans l’ensemble des politiques régionales).

Le PRS est constitué de :

  • Un plan stratégique régional de santé (PSRS), qui définit les priorités régionales et les objectifs généraux,
  • Des schémas ; un schéma régional de prévention (SRP), un schéma régional de l’offre de soins (SROS) comprenant plusieurs volets, un schéma régional de l’offre médico-sociale (SROMS)
  • Des programmes ; le PRAPS (programme régional d’accès à la prévention et aux soins, le PRGDR (programme régional de gestion du risque), PRIAC (programme interdépartemental d’accompagnement des handicaps et de la perte d’autonomie, programme télémédecine)
  • Des contrats locaux de santé, les CLS, participent à la construction des dynamiques territoriales de santé.
    Ils permettent la rencontre du projet porté par l’ARS et des aspirations des collectivités territoriales pour mettre en
    œuvre des actions, au plus près des populations. C’est une contractualisation entre l’Agence régionale de santé (ARS) et les élus d’un territoire donné, partant ensemble sur une dynamique de diagnostic, de montage d’actions, puis de suivi.

La problématique du suicide y sera inscrite dans les volets santé mentale des projets régionaux de santé de façon adaptée aux particularités et priorités régionales.

Bientôt en ligne les axes de prévention du suicide dans les Programmes Régionaux de Santé par région

  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne-Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire (centre)
  • Corse
  • Grand-Est (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine)
  • Guadeloupe
  • Guyane
  • Hauts-de-France (Nord-Pas-de-Calais et Picardie)
  • Ile-de-France
  • Martinique
  • Normandie (Haute et Basse Normandie)
  • Nouvelle Aquitaine  (Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes)
  • Occitanie (Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées)
  • Océan Indien (Réunion Mayotte)
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d’azur

 

Les rapports,  études recherches à dimension régionale