Monde

L’ Organisation Mondiale de la Santé (OMS)  et
l’ International Association Suicide Prévention (IASP)

sont les référents majeurs de la prévention du suicide au niveau international

L’OMS

Infographie de l'OMS sur le suicide: faits et chiffresL’OMS considère le suicide comme une priorité de santé publique. Le premier Rapport mondial de l’OMS sur le suicide «Prévenir le suicide: un impératif mondia publié en 2014, vise à sensibiliser davantage à l’importance en santé publique du suicide et des tentatives de suicide, et de donner à la prévention du suicide un rang de priorité élevé dans le Programme d’action mondial de santé publique.

Il vise également à encourager et aider les pays à élaborer ou renforcer des stratégies complètes de prévention du suicide dans le cadre d’une approche multisectorielle de santé publique.

Le suicide est l’un des problèmes de santé prioritaires du Programme d’action de l’OMS Combler les lacunes en santé mentale (mhGAP), lancé en 2008, qui fournit des orientations techniques fondées sur des données factuelles en vue de développer la prestation de services et les soins pour les troubles mentaux, neurologiques et liés aux substances psychoactives dans les pays.

Dans le Plan d’action de l’OMS pour la santé mentale 2013-2020, les États Membres de l’OMS se sont engagés à s’efforcer d’atteindre la cible mondiale d’une réduction de 10% du taux de suicide dans les pays d’ici 2020.

Page prévention du suicide de l’OMS

l’IASP L’association Internationale pour la prévention du suicide

Fondée par le Professeur Erwin Ringel en 1960, l‘IASP a pour but la prévention des comportements suicidaires ainsi que la création d’un lieu d’échanges et de réseaux pour les organisations nationales et locales de prévention du suicide,  les chercheurs, professionnels de la santé mentale, intervenants de crise, bénévoles et endeuillés par suicide du monde entier, pour partager leurs connaissances, leurs expériences et leurs compétences.
L’IASP fInternational Association for Suicide Preventionournit un appui et favorise les collaborations afin de prévenir le suicide et à atténuer ses effets.

 

Journée mondiale de prévention du suicide : la reconnaissance internationale du suicide en tant que problème de santé publique majeur a abouti à la création, le 10 septembre 2003, de la Journée mondiale de prévention du suicide. Cette journée, qui a lieu chaque année à la date anniversaire du 10 septembre, est organisée par l’Association  internationale pour la prévention du suicide (IASP) et coparrainée par l’OMS. Elle a suscité le lancement de campagnes nationales et locales et contribué à sensibiliser le public et à réduire la stigmatisation à travers le monde.

 

Les stratégies nationales de prévention du suicide :

L’OMS dans son rapport rappelle qu’au cours des dernières décennies, et plus particulièrement depuis l’an 2000, un certain nombre de stratégies nationales de prévention du suicide ont été élaborées. En 2014 , 28 pays sont dotés de stratégies nationales qui témoignent d’un engagement en faveur de la prévention du suicide

En 2013, l’IASP et le Département Santé mentale et abus de substances psychoactives de l’OMS ont lancé l’enquête mondiale IASP-OMS sur la prévention du suicide a fin de dresser le bilan des informations existantes sur les stratégies et les activités nationales dans ce domaine. Des questionnaires ont été envoyés, principalement aux membres de l’IASP répartis dans 157 pays. Au total, 90 pays ont répondu (taux de réponse global de 57 %). En termes de régions OMS, les pays ayant répondu étaient au nombre de 18 dans la région de l’Afrique, 17 dans la région des Amériques, 11 dans la région de la Méditerranée orientale, 26 dans la région de l’Europe, 7 dans la Région de l’Asie du Sud-Est et 11 dans la région du Pacifique occidental. Il convient d’interpréter les résultats avec prudence car ils ne peuvent en aucun cas être généralisés à tous les pays.

Les actions nationales face au suicide

Dans 55 (61 %) des pays ayant répondu à l’enquête, le suicide était perçu comme un important problème de santé publique. Au sein des différentes régions OMS, ce chiffre passait de 20 (77 %) en Europe à deux (29 %) en Asie du Sud-Est. Dans 28 (31 %) des pays ayant participé, le gouvernement avait adopté une stratégie ou un plan d’action national (Tableau 2). Depuis 2000, la situation a évolué dans la grande majorité des pays.
Pour en savoir plus sur la prévention du suicide dans le monde :  «Prévenir le suicide: un impératif mondial», OMS 2014