Le processus suicidaire

La connaissance du processus suicidaire est importante pour concevoir la prévention du suicide et pour construire un dispositif adapté. Plusieurs faits méritent d’être rappelés :
– la crise suicidaire débute lorsque le suicide devient une solution face à la souffrance,
– la crise a des étapes identifiables qui définissent le degré d’urgence

 

– elle a une durée moyenne de 6 à 8 semaines, elle peut se développer plus rapidement chez les personnes qui sont fragilisées par une maladie mentale et/ou en cas d’antécédents de tentatives de suicides ;
– les personnes font en général tout pour éviter d’en arriver jusqu’à l’exécution de leur intention ;
– de ce fait la crise est un équilibre métastable, réversible jusqu’au dernier instant, les personnes appelant souvent au secours quand leur geste n’est pas immédiatement mortel,
– en population générale on estime qu’environ 4 à 5% de la population vit une crise suicidaire chaque année ;
– la très grande majorité des personnes en crise suicidaire ne font pas de tentatives, mais le taux de tentatives varie beaucoup selon l’âge, le sexe, et la présence ou non de trouble psychique,
– parmi les personnes qui font une tentative, l’immense majorité en réchappe, mais le taux de rescapés dépend très fortement du moyen de suicide employé.